Archives par mot-clé : pompe à essence

Les pompes visibles, 1915-1925

Les pompes à restriction, 1900-1915
(curb
pumps)

   À la fin des années 1910, la pompe à essence visible fut inventée et fabriquée pour l’automobiliste méfiant.
Le besoin de fournir une façon rapide et propre de transférer l’essence en vrac jusqu’aux réservoirs des automobiles devient à ce moment un enjeu crucial. La pompe à essence vint rapidement répondre à ce besoin et la pompe à restriction fut le premier principe à faire son apparition.
Ce type de pompe, le premier inventé, fut créé afin de pouvoir offrir un service de proximité. Bientôt ce phénomène se répand sur toutes les grandes rues du pays (Canada). Il devint commun de voir une pompe à essence voisine du magasin général, du bureau de poste ou même d’une borne fontaine.

   Les consommateurs voulaient voir la quantité exacte d’essence qu’on pompait dans leurs réservoirs.

   Ces pompes furent construites avec un grand cylindre de verre permettant de voir la quantité de gallons (litre – en France) d’essence pompés, d’où le nom visible. Pendant que les stations-services évoluèrent, certaines devinrent de véritables chefs-d’œuvre alliant architecture et couleurs spectaculaires. Les pompes à essence de l’époque ne furent pas en reste, le design évoluant jusqu’à devenir grandiose comme le monde automobile de l’époque. Qualifié par plusieurs des pompes à essence les plus impressionnantes jamais construites, ces pompes mesuraient jusqu’à 10 pieds de hauts et suscite toujours l’admiration, en rappelant de nombreux souvenirs là où elles sont exposées.

Source : à toute vitesse !

Pompe Fry « Mae West »

Pompe Fry « Mae West », visible (5 gallons), restaurée aux couleurs de Gilmore Blu-Green.

1898

1898

Entre 1898 et 1914, les premiers garages automobiles voient le jour. Ils sont dépositaires à la fois de l’essence et de l’huile, stockées et livrées en bidons.

Pompe à essence 1898
Pompe à essence 1898

Étant donné que l’automobile est très gourmande en carburant, la nécessité de moyen de ravitaillement se fait sentir.
Initialement, les conducteurs transportent eux-mêmes du carburant ravitailleur, qu’ils se sont procurés chez le pharmacien.

Un jeune norvégien dénommé John J. Tokheim recherchait un moyen d’améliorer la méthode du « drum and spigot », littéralement « bidon à robinet » pour distribuer de l’essence et du pétrole. En 1898, il inventa la « Tokheim Dome Oil Pump » (pompe à essence en dôme).
Le succès remporté par son invention entraîna la création de la société Tokheim Manufacturing à Cedar Rapids, Iowa en 1901. En 1918, l’entreprise fut rachetée et déménagea à Fort Wayne, Indiana.