Archives de catégorie : 1925

1925

1925

Les “Chars Romains” font leur apparition en France.

Ils permettent de vendre du carburant par multiples de 5 litres ; les fûts sont de 200 litres. La pompe, équipée d’un bijaugeur de 5 litres est actionnée à la main.
Les ventes ont toujours lieu sur la voie publique.

Exemple de "Char Romain"
OLYMPUS DIGITAL CAMERA.
Exemple de « Char Romain »
"Char Romain" 2
« Char Romain » 2
"Char Romain" 2 (bis)
« Char Romain » 2 (bis)

Wayne 711 de 1925
Wayne 711 de 1925

Style populaire dans les années 1920, cette Wayne 711, avec ses six faces, a été fabriqué en 1925, et livre l’essence par 10 gallons.
Elle est cotée à 1600 $
Source : Antiquetrader.com


Publicité Satam, Automobilia, numéro 196, 15 juillet 1925
Publicité Satam, Automobilia, numéro 196, 15 juillet 1925
Publicité Satam, Automobilia, numéro 205, 30 novembre 1925
Publicité Satam, Automobilia, numéro 205, 30 novembre 1925

Source : http://leroux.andre.free.fr

Les pompes à cadran, 1925-1935

Les pompes à cadran, 1925-1935
(clock-face pumps)

   À la fin des années 1920, les premières pompes à mesures mécanique furent introduites.
Parmi les premières pompes mécaniques on trouva les pompes à cadran. Elles furent appelées ainsi à cause de leur indicateur pour la quantité de gallons d’essence ressemblant à une horloge.

Durant cette période les stations de remplissage, se modernise et deviennent de véritables stations-services, telles que nous les connaissons aujourd’hui. Elles furent introduites par les compagnies pétrolières en partie à cause de la grande dépression.

Elles recherchent à soutirer plus de dollars à l’automobiliste s’arrêtant faire le plein. Des actions telles vérifier l’huile du moteur, remplir le radiateur d’antigel, gonfler les pneus et nettoyer le pare-brise deviennent partie intégrante de l’expérience.

Les pompes à cadrans symbolisent définitivement le début de la station-service. Dû à leur production limitée, les pompes à cadran sont rares et très recherchées des collectionneurs.

Source : à toute vitesse !

Pompe Fry « Mae West »
Pompe à cadran de marque Erie, restaurée aux couleurs de Shell

Les pompes visibles, 1915-1925

Les pompes à restriction, 1900-1915
(curb
pumps)

   À la fin des années 1910, la pompe à essence visible fut inventée et fabriquée pour l’automobiliste méfiant.
Le besoin de fournir une façon rapide et propre de transférer l’essence en vrac jusqu’aux réservoirs des automobiles devient à ce moment un enjeu crucial. La pompe à essence vint rapidement répondre à ce besoin et la pompe à restriction fut le premier principe à faire son apparition.
Ce type de pompe, le premier inventé, fut créé afin de pouvoir offrir un service de proximité. Bientôt ce phénomène se répand sur toutes les grandes rues du pays (Canada). Il devint commun de voir une pompe à essence voisine du magasin général, du bureau de poste ou même d’une borne fontaine.

   Les consommateurs voulaient voir la quantité exacte d’essence qu’on pompait dans leurs réservoirs.

   Ces pompes furent construites avec un grand cylindre de verre permettant de voir la quantité de gallons (litre – en France) d’essence pompés, d’où le nom visible. Pendant que les stations-services évoluèrent, certaines devinrent de véritables chefs-d’œuvre alliant architecture et couleurs spectaculaires. Les pompes à essence de l’époque ne furent pas en reste, le design évoluant jusqu’à devenir grandiose comme le monde automobile de l’époque. Qualifié par plusieurs des pompes à essence les plus impressionnantes jamais construites, ces pompes mesuraient jusqu’à 10 pieds de hauts et suscite toujours l’admiration, en rappelant de nombreux souvenirs là où elles sont exposées.

Source : à toute vitesse !

Pompe Fry « Mae West »

Pompe Fry « Mae West », visible (5 gallons), restaurée aux couleurs de Gilmore Blu-Green.