Tous les articles par admin

1899

Le certificat de capacité : naissance du permis de conduire en France

L’unification de la réglementation à l’ensemble du territoire intervient avec le décret du 10 mars 1899 portant règlement relatif à la circulation des automobiles6. L’article 11 du décret dispose que « nul ne pourra conduire un automobile s’il n’est porteur d’un certificat de capacité délivré par le préfet du département de sa résidence, sur l’avis favorable du service des mines », et l’article 32 prévoit le retrait de ce certificat par arrêté préfectoral « après deux contraventions dans l’année ». Une circulaire d’application du 10 avril 1899 précise les conditions de délivrance du certificat de capacité.

Alors qu’avant la Première Guerre mondiale, on songeait très sérieusement à abolir le certificat de capacité pour la conduite des automobiles et à sanctionner par le jeu normal des responsabilités civiles ou pénales les accidents imputables à la maladresse ou à l’incapacité des conducteurs, l’opinion publique, en présence des nombreux accidents dus à l’accroissement considérable de la circulation automobile, a réclamé, au contraire, un contrôle plus rigoureux de l’aptitude physique et technique des conducteurs7.

Devant le foisonnement de réglementations tant nationales, que régionales ou locales, se rattachant souvent à des droits très anciens, une réforme s’imposait. C’est sous l’impulsion d’Yves Le Trocquer, ministre des travaux publics, qu’est publié le décret du 27 mai 19218 portant règlement sur la police de la circulation sur la voie publique, premier code de la route9. Bien que constituant une grande avancée, ce texte ne codifie strictement que les règles relatives à la circulation routière. Rien n’est dit en particulier sur les contraventions à la police de la circulation, ce qui va créer quelques difficultés dans son application.

Le décret du 27 mai 1921 dispose dans son article 29 que « nul ne peut conduire un véhicule automobile s’il n’est porteur d’un certificat de capacité délivré par le préfet du département de sa résidence, sur l’avis favorable du service des Mines. Un certificat de capacité spécial est institué pour les conducteurs de motocycles d’un poids inférieur à 150 kg. Après deux contraventions dans l’année, le certificat de capacité pourra être retiré par arrêté préfectoral, le titulaire entendu, et sur avis du service des mines »10. Cet article, en différenciant deux types de véhicules, annonce une spécialisation plus poussée des futurs permis de conduire.

Wikipedia.

1898

1898

Entre 1898 et 1914, les premiers garages automobiles voient le jour. Ils sont dépositaires à la fois de l’essence et de l’huile, stockées et livrées en bidons.

Pompe à essence 1898
Pompe à essence 1898

Étant donné que l’automobile est très gourmande en carburant, la nécessité de moyen de ravitaillement se fait sentir.
Initialement, les conducteurs transportent eux-mêmes du carburant ravitailleur, qu’ils se sont procurés chez le pharmacien.

Un jeune norvégien dénommé John J. Tokheim recherchait un moyen d’améliorer la méthode du « drum and spigot », littéralement « bidon à robinet » pour distribuer de l’essence et du pétrole. En 1898, il inventa la « Tokheim Dome Oil Pump » (pompe à essence en dôme).
Le succès remporté par son invention entraîna la création de la société Tokheim Manufacturing à Cedar Rapids, Iowa en 1901. En 1918, l’entreprise fut rachetée et déménagea à Fort Wayne, Indiana.

1893

1893

L’ingénieur Rudolf Christian Karl Diesel dépose le brevet pour le premier moteur à combustion interne alimenté par un système d’injection.

Le combustible, constitué alors par de la poudre de charbon, fut ensuite remplacé par les dérivés du pétrole, à partir duquel il est possible d’obtenir, par distillation, différents types d’huiles : les huiles légères, qui distillent au-dessous de 150 °C, et les huiles lourdes, aux températures supérieures.

Les premières, très volatiles, se mélangent facilement à l’air ; si l’opération s’effectue dans des proportions convenables, le mélange est combustible.

RudolfDiesel
Inventeur du moteur Diesel

1891

1891

Pompe à Kérosène Bowser
Pompe à Kérosène Bowser
Source : www.petrolplaza.com
La pompe Bowser a été la première unité de pompage pratique pour la distribution au détail de produits pétroliers. Le réservoir et la pompe étaient regroupés en une seule unité et maintenus dans un endroit éloigné du magasin. Bowser et la société qui lui succède, Keene Manufacturing, continuaient à fabriquer des pompes jusqu’en 1977. On voit ici une pompe de type Bowser, qui était généralement montée au sommet d’un réservoir en acier dans une armoire en bois et utilisée pour la distribution de kérosène.
(Source : www.petrolplaza.com)

1890

1890

Tokheim est né dans une quincaillerie de l’Iowa, il y a plus d’un siècle. Le commerçant John J. Tokheim recherchait alors un moyen d’améliorer la méthode de distribution de l’essence.
En 1898, il inventa la « Tokheim Dome Oil Pump » (pompe à essence en dôme). Le succès remporté par son invention entraîna la création de la société Tokheim Manufacturing à Cedar Rapids, Iowa en 1901. En 1918, l’entreprise fut rachetée et déménagea à Fort Wayne, Indiana.

Tokheim 1890-1920
Tokheim 1890-1920

1867

1867

Le scientifique allemand Nikolaus Otto invente le moteur à combustion interne à 4 pistons.

Moteur à combustion interne d'Otto, 1876.

Nikolaus Otto (Nikolaus August Otto) (Holzhausen 14 juin 1832 – Cologne 28 janvier 1891) est un inventeur industriel allemand, inventeur du moteur à quatre temps en 1867 et fondateur de la société industrielle Deutz AG (IVECO depuis 1975). Il est le père de Gustav Otto, cofondateur de BMW avec Karl Rapp en 1917.

Source : Wikipédia

1859

1859

Le pétrole est distribué en France depuis 1859, principalement pour alimenter les lampes.

Énergie fossile « redécouverte » au XIXe siècle, le pétrole est en fait présent dans la nature depuis toujours. Déjà les textes bibliques en parlent sous le nom de « bitume ». Il sert longtemps à rendre étanche la coque des bateaux.
Depuis l’Antiquité, il est repéré au Moyen-Orient et dans d’autres parties du monde quand il suinte à la surface du sol. Mais personne ne se doute, jusqu’en 1859, qu’il deviendra une source d’énergie capable d’engendrer une véritable révolution industrielle et de faire entrer l’humanité dans les temps modernes.
(Source : www.ifpenergiesnouvelles.fr)

Publicité pour le pétrole Saxoleine
Publicité pour le pétrole Saxoleine
Source : http://babethhistoires.unblog.fr